Politique Petite Enfance

La grève des bébés par MARITCHE

24 ans de pratique d’un métier « passion » auprès des jeunes enfants en équipes avec les parents…
Au fil des années, des conditions d’accueil et, de fait de travail qui….déclinent…
Pour les structures collectives, décrets et choix de financements ont progressivement plongé notre corps professionnel dans le cycle oppressant et déshumanisant de la marchandisation, multipliant les statuts des lieux d’accueil collectif des jeunes enfants…déroulant le tapis des inégalités
Et que dire des assistantes maternelles qui en cette période de COVID ont vu leur capacité d’accueil passer de 4 à 6 enfants accueillis !
Alors, que d’effroi en lisant ce qui se prépare : Rapport TAQUET, Ecole de la Confiance de Mr BLANQUER…
Que l’on nous explique sur quelles connaissances de l’enfant, quels fondements bienveillants s’ancrent ces projets…ça suffit…
Parole aux premiers concernés :

La Grève des Bébés

Aujourd’hui, jour de colère
Nous ! Bébés ! Nous mettons en grève !
Ensemble, nous allons crier, rouler des larmes à l’unisson
Qui coulent dès lors pour lever l’ancre
Sur vos écrits de déraison.

Nous sommes épris de besoins simples,
Avides d’espaces et d’attentions
Que vos choix choquent
Effroyables
Paradoxes de souffrances
ANORMAL
Vers votre organisation sociétale.
Revendiquons
Et sans frontière
Les droits égaux des enfants
A grandir de nous-mêmes vers les autres
Dans le respect de nos richesses fondamentalement différentes
Mettant alors le collectif
En chemin d’un trésor absolu
Alertons
Dans le temps
Des dangers d’une éducation
Didactique,
Captive,
Idéologique,
Et calée sur l’arithmétique de budgets bien trop mal ficelés.

Et sur les routes bitumées
Où vous nous emmenez rouler :
Qui sauront prendre de la vitesse et fonceront les yeux fermés,
Auront les poches pleines de monnaies.
Quant viendra l’âge de penser l’encre
Dans les EHPAD vous serez
Il est des chances assurées
Qu’ils ne vous entendent pas pleurer.

MARITCHE