Crèche hospitalière

Fatigue. colère… épuisement…triste par Anne so

Publié le

AP en crèche Chu de plus en plus d’enfants, je travaille depuis 17 ans. Les conditions se dégradent d’année en année.
Cette année en particulier les parents et enfants sont bcp plus angoissés. La covid n’arrange rien ! Les parents sont épuisés, stressés de laisser leurs enfants dans des conditions aussi difficiles. Alors, en plus du fait qu’ils aient besoin d’attention (plus qu’avant), ils ont besoin d’être rassurés. Nous-même, nous sommes professionnel mais nous sommes humains !! Nous avons été là depuis le début. Nous travaillons dans l’angoisse. Les enfants le ressentent malgré notre bienveillance…1 personne pour 5 bébés, c’est déjà énorme !! Essayez, vous qui pondez des lois aussi stupides…et réfléchissez 5 minutes. Nous sommes avec des êtres humains pas avec des machines. Ce sont les adultes de demain…!! Va falloir former des psy ! Au lieu d’essayer de les apaiser on leur demande déjà tout-petits d’être plus que patients. Je suis la première à dire que la patience s’apprend. Mais leur sécurité est en péril !! Lorsqu’on donne par exemple des biberons, nous ne pouvons pas aller voir en temps et en heure la surveillance des siestes ! Quand ils pleurent tous en même temps, donnez-nous la solution pour s’occuper des 5, à pardon, des 6 que vous voulez nous attribuer !! C’est triste.
On essaye de leur parler, de les rassurer quand on s’occupe d’un autre. Mais parfois, c’est vraiment dur. On rentre chez soi et on est tellement déçu d’avoir mal fait notre travail malgré nos efforts sans relâche. Nous avons tous un professionnalisme et une bienveillance rare dans mon équipe. C’est tellement dommage… J’espère que notre gouvernement va réfléchir.
Augmenter nos paies, merci ! Cela nous fait du bien. Nos salaires ont été gelé pdt 20 ans alors que le coût de la vie augmente sans arrêt. Bref, la qualité de travail est aussi importante. Si on s’y sent mieux, on s’arrête moins également non ?!
Quand on est dans les bureaux, on ne voit pas la vraie vie !! Venez, passez 1 journée en crèche, dans le bruit des cris …les enfants passent des journées énormes. Tout a commencé à partir de la PSU! Là aussi, les gens payent moins cher. Pas les couches, pas le lait, mais là, CAF demande des comptes aux directrices de crèches. Il y a une pression qui c’est installé et ce n’est vraiment pas normal. Supprimer les aides, revenons à la vie d’avant et tout le monde vivra beaucoup mieux !