Uncategorized

Où est le bien-être de l’enfant ? par Ju

Je travaille en multi-accueil depuis quelques années en tant qu’auxiliaire de puériculture. Nous accueillons 15 enfants mais même avec ce petit nombre nous ne leur garantissons pas un accueil correct. Manque de personnel (jamais remplacé) qui nous fait travailler “à la chaîne” : changer une couche en un temps record, expédier un biberon/le repas, transmissions aux parents bâclées, etc. Des locaux inadaptés : des dortoirs avec des enfants serrés les uns contre les autres (si on veut aider une grand à se lever il faut jouer à l’équilibriste pour ne pas marcher sur un autre), des professionnelles pliées en 4 par terre pour accompagner le sommeil car pas de place pour une chaise, des chauffages jamais entretenus qui font que les enfants dorment dans des dortoirs à 25 degrés.
Un manque de personnel qui nous fait souvent devoir rester seule avec le groupe de 15 enfants marcheurs et non marcheurs confondus tout en devant donner un biberon et en faisant les transmissions aux parents. Mais non, nous ne tirons pas sur la corde, nous sommes “polyvalentes”. Dans ce cas là nous ne sommes plus des professionnelles bienveillantes mais des surveillantes debout au milieu de tous pour pouvoir avoir une vue d’ensemble, ne pouvant pas répondre aux sollicitations des enfants.
Remplir toujours plus les crèches au dessus de leurs agréments, toujours plus d’enfants mais pas plus de professionnelles.
J’adore mon métier, c’est un métier passion mais pousser les professionnelles à travailler dans ces conditions est inacceptable. Nous sommes là pour accompagner l’enfant dans son quotidien avec sérénité et plus ça va moins nous pouvons leur offrir cet accueil bienveillant.