Politique Petite Enfance

Non à la réforme

Monsieur Taquet,

Vous êtes soucieux de l’accueil des tout-petits ?

Alors vous ne devez pas ignorer que la qualité d’accueil passe tout d’abord par une prise en charge individuelle ; les bébés ne sont pas “câblés” pour être élevés en groupe. Demandez à Josette Serre, à Catherine Gueguen, à Boris Cyrulnik, aux grands noms de la petite enfance ; nous ne saurions tous les citer…

Pour que nous puissions au maximum  traiter les bébés avec bienveillance, répondre à leurs besoins individuels, ne pas en faire des créatures déshumanisées et stressées…cessez de surcharger les EAJE, cessez de contribuer à la pénuries de personnel, cessez d’inventer des réformes qui ne nous parlent pas, qui fragilisent nos équipes, qui nous mettent en porte à faux avec nos projets éducatifs, qui nous mettent en porte à faux avec les parents et qui sont loin, si loin de répondre aux besoins des tout- petits.

Cessez d’enfermer les enfants dans des cages, ce ne sont pas des poulets !

Nous accueillons des humains, donnez-nous de vrais moyens pour les accueillir dignement !

Quid du rapport des 1000 premiers jours…de belles idées déjà envolées ?

Bref, vous l’aurez compris, nous ne sommes pas contentes ni satisfaites de vos propositions de réforme… revoyez urgemment votre copie car nous ne ferons pas n’importe quoi avec les enfants…N’oubliez pas que ces enfants sont ces adultes de demain…à vous de voir…