Micro-crèche

Micro crèche privée par Freya

J’ai été référente technique d’une micro-crèche qui a ouvert il y a quelques années. Le gestionnaire n’avait aucune connaissance de la petite enfance mais beaucoup d’argent. Il m’a dit que s’il ouvre une micro, c’est pour la bonne planque financière… Nous étions une équipe de 3 pros à gérer 11 bébés sans remplacement. Donc, souvent nous étions 2, épuisées, sans pause à travailler pendant 11 heures. Lorsque nous parlions au gestionnaire de nos difficultés , il rentrait dans une colère furieuse allant jusqu’à nous intimider devant le groupe d’enfants. Nous avons prévenu la PMI, la CAF, la médecine du travail, les syndicats, les centres de formation car il s’est avéré que cet homme a de grave troubles psy reconnus. Aujourd’hui, la micro est toujours ouverte, les équipes se succèdent comme les familles et personne ne fait rien… cela fait 2 ans que je suis aux prudhommes avec ma collègue et que nous subissons toujours sa colère… Pendant ce temps, des femmes et des enfants côtoient tous les jours un homme colérique et instable qui peut profiter tranquillement de son business…