RAM

La vie cachée des crèches par Nono

Le travail en crèche est devenu pour moi impossible car je ne pouvais plus respecter mes valeurs qui m’ont fait choisir ce métier. Je me suis donc dirigée vers le RAM.
Je trouve cela vraiment dommage de devoir fuir un métier qui me passionne car j’avais pas l’impression de pour voir être bientraitante avec les enfants. Nous sommes vraiment dans une maltraitance institutionnelle tant pour les enfants que pour les professionnels. Surtout lorsque que l’on connait l’importance de ces premières années de vie pour un enfant et sa famille. Les preuves ne manquent pas pourtant ! On voit maintenant les neurosciences de partout. Nous n’avons malheureusement pas les moyens de les appliquer… Sans parler de ce beaux projets pédagogiques et éducatifs présentés aux parents alors que notre quotidien est bien loin de ces valeurs qui m’ont fait adorer ce métier !
Quand je pense à tous ce parents qui ne pensent qu’à mettre leur enfant en crèche… Si seulement, il savait que ce sont que des belles paroles !