Assistant Maternel

Inconsidérés, un air de déjà vu par Rbzh

Mars 2020, le gros cafouillage.
Avril 2021, ils vont faire mieux, on connait la situation !
Et bien, c’est encore un gros raté !

Titulaire du double agrément (mam/domicile), je ne sais toujours pas exactement ce que j’ai le droit de faire mardi (demain). On nous avance un décret, une circulaire. La Pmi se positionne plus ou moins. J’ai la chance d’avoir de très bons rapports avec mes parents employeurs mais, M. Taquet, avez vous conscience des répercussions que vos discours engendrent ? Imaginez nous, assistants maternels, en recherche permanente d’informations sûres, parents en attente de mode de garde (vous leur demandez de confier leur enfant en cas d’absolue nécessité), cette fois ci, la plupart d’entre eux continue à travailler…
Quelles seraient les conséquences si demain un accident se produit alors que chaque partie pense être dans son droit ?
Nous sommes visiblement que le petit peuple mais au milieu de tout ça : des jeunes enfants qui entendent des adultes inquiets, incertains. Ces petits bouts sont des éponges et à cause de vous, subissent un stress injustifié. Vos beaux discours des 1000 premiers jours, des neurosciences sont bien lointains.
Ces derniers jours sont difficiles, probablement que pour vous également.
La différence : nous sommes dépendants des décisions de l’état. Vous en êtes le représentant et il faut l’avouer, vous êtes très mauvais dans la gestion de cette crise. L’excuse de la pandémie est finie, votre démission serait plus que légitime.
Malgré tout le respect que je porte à votre fonction, j’espère qu’après tout cela, vous serez capable de vous retirer du gouvernement et accepter votre incapacité dans cette gestion de crise.