Politique Petite Enfance

Il faut tout un peuple pour faire entendre la voix de l’enfant par l’enfant do

Il y a comme un paradoxe aujourd’hui à dire et faire valoir politiquement l’importance de l’enfant tout en ne donnant que peu de valeur à ceux qui les éduquent. Les métiers de la petite enfance sont très mal rémunérés, les directeurs ne sont pas formés, la charge de travail est considérable et l’épuisement physique et moral est conséquent. Penser la place de l’enfant dans la société, construire l’adulte en devenir, c’est aussi penser la place de la famille et des éducateurs au sens large, c’est donner la possibilité aux familles de choisir un endroit qui leur convient pour l’accueil de leur enfant afin de leur permettre de continuer leur vie professionnelle en toute sérénité.
Cet endroit ne peut pas exister si:

  • Les professions qui y exercent sont mal rétribuées et considérées
  • Les lieux sont surchargés et impossibles à aménager selon l’éthique des professionnels de la petite enfance
  • La petite enfance devient un marché et plus un service

Il est évident que chaque profession lutte pour sa propre reconnaissance et que chaque profession a une place au sein de la société. Toutefois, il serait bon de réfléchir plus particulièrement à la place que nous donnons aux professionnels de la petite enfance car ce sont eux qui contribuent à la construction de l’adulte de demain.
Alors je pose cette question : que veut la société française pour ses jeunes enfants? Un accueil collectif de qualité où tous sans distinctions sont accueillis dans un espace réfléchi et adapté? Ou un accueil en fonction des revenus des parents avec dans tous les cas des lieux étriqués où s’entassent 6 bébés par adulte?

Ce n’est pas seulement la vision très libérale du gouvernement qui doit être interpellée mais aussi chaque adulte de cette société qui devrait, surtout dans les temps qui courent, penser avant tout la société pour que l’enfant puisse s’y épanouir et donc arrêter cette attitude du laisser faire…
Il faut tout un peuple pour éduquer un enfant dit un proverbe africain, en suivant cette belle pensée nous pourrions aussi dire: il faut tout un peuple pour faire entendre la voix de l’enfant! Il n’y a plus qu’à…