Halte-Garderie

Temps de travail prévu uniquement auprès des enfants! par Lili

Comment, quand le temps de travail des équipes est prévu uniquement en présence des enfants, pouvons-nous réfléchir à nos pratiques professionnelles? A nos comportements, à nos mots, à nos agissements?
Comment pouvons nous assurer notre mission de veille professionnelle?
Comment pouvons garantir un accueil de qualité, respectueux et bienveillants? Comment?

Nous recevons sans cesse des injonctions mais pas de moyens! Alors, soit, comme on me le conseille souvent, on se contente d’accueillir sans réfléchir, en faisant strictement nos horaires et en pensant à autre chose en rentrant à la maison… mais moi je ne peux pas! Ce travail, je l’ai chevillé au corps, c’est aussi une passion, c’est surtout un partage de chemin de vie avec de jeunes humains, je ne peux pas faire comme si de rien! Soit on rogne sur notre temps personnel pour mettre en place des réunions, lire des livres, penser et élaborer de nouveaux projets, créer des jeux, des animations… Soit on profite du confinement!!! Mais quelle invention formidable le confinement! J’ai adoré être confiné! Et oui, confinement rime avec structure fermée au public et donc avec du temps! Du temps pour penser et réfléchir, seule d’abord puis en réunions visio avec les collègues pour partager, confronter, argumenter, revisiter ses pensées, ses connaissances, ses pratiques professionnelles! Comme ça, avec mes collègues, on a créé une charte d’accueil du jeune enfant, repensé l’organisation des temps de repas, de change, de départ le soir, harmonisé nos pratique (certaines utilisant le change physio d’autres non)… Et oui, parce qu’au quotidien, on observe ce qui fonctionne et dysfonctionne mais après des journées de 10h sans pause, ce ne sont les dernières 15 minutes, dites de transmissions, qui nous permettent de changer quoi que ce soit! C’est triste et révoltant!
Comment nos gestionnaires, notre ministère peuvent penser qu’accueillir un enfant se résume à être présent en même temps que lui à la crèche! NON ! Il nous faut du temps en amont et en aval pour penser, réfléchir, organiser, cheminer en pensée, évoluer, se remettre en question, faire de nouvelles propositions, les évaluer… Ce temps doit être compris dans notre temps de travail et rémunérer! Il doit être valorisé, encouragé, reconnu! #jesuisprofessionnelledelapetiteenfancepasbénévole!