Uncategorized

Je résiste par Valoupro

Bientôt 33 ans.
33 années passées dans la fonction publique territoriale.
33 années en tant qu’EJE .. 15 ans de terrain dans une halte garderie puis en direction de multi accueils.
33 années pendant lesquelles j’ai pu m’épanouir dans mon métier, progresser, développer mes connaissances (quels changements dans l’accompagnement des enfants !) puis apprendre, parfois à mes dépends, à manager.. Ou plutôt à accompagner les équipes sur le terrain, sur les projets, tout en continuant à observer les enfants pour mieux accompagner les familles.
J’ai dû aussi bien souvent me battre contre ma direction, les élus, qui voulaient m’imposer des méthodes, du remplissage, qui n’allait pas dans le sens de mon métier. Je me suis perdue en devenant seulement “la directrice” malgré une super équipe !
J’ai voulu changer avant de craquer complètement… Une formation pour une éventuelle mobilité professionnelle pendant laquelle on m’a dit que je devais continuer  à apporter mon expérience aux équipes.. J’ai eu la chance de trouver un emploi dans un petit multi accueil 13 places en tant que responsable, mais avec du temps sur le terrain comme je le souhaitais..  Trop beau pour être vrai.
Ça n’a pas duré… Obligation d’une double direction, avec autant de temps sur le terrain… Manque de temps pour l’administratif, manque de temps pour les familles, manque de temps pour les projets, pour les réunions, pour les enfants, pour les stagiaires, pour les équipes. J’alerte, je craque, mais je continue coûte que coûte pour tout le monde en allant souvent à l’encontre des directives de remplissage et de management sévère .
On ne va pas me mettre dehors !  Il va sans doute falloir que je mette de côté un peu du sens que je souhaite donner à mon métier d’éducatrice en étant un peu moins sur le terrain… mais je ne lâche pas !!! J’adapte. En gardant le sens qui me lie à ce métier passion… Contre vents et marées… Contre les choix de la direction… Pour le bien des enfants, des familles et des équipes. J’ai 55 ans et j’espère bien tenir encore quelques années.