Micro-crèche

EJE épuisée par Cel

EJE depuis plus de 16 ans et en EAJE depuis 2012.
Je vois le secteur de la petite enfance dépérir.
La prise en charge humaine de l’enfant et sa famille laisse place à la gestion financière.
Directrice de deux micro crèches PSU, je suis à ce jour en maladie.
J’ai tellement aimé mon travail, les valeurs qu’il représente… Mais à ce jour, mon nouvel employeur (contrat de DSP, Délégation de Service Public) étant devenu un gestionnaire privé lucratif, mes valeurs humaines et professionnelles sont mise à mal. La professionnelle que je suis est mise à mal et engendre dans sa chute la personne que je suis…

J’aimais pourtant mon travail avec deux équipes bienveillantes et pro, mais l’argent a fait du mal .

Comment peut-on à la fois faire évoluer les recherches sur les émotions de l’enfant, les neurosciences, les violences éducatives et laisser restreindre le nombre de professionnels auprès des enfants? Quelle incohérence !!

Les émissions téléréalité devraient proposer un “vie ma vie en crèche” tant à la place des pros que de celle des enfants pour nos chers hauts placés !  Ainsi, vous pourriez voir ce qu’est la vie en EAJE.

Les jeunes enfants feront le monde de demain. Si les professionnels de la petite enfance n’ont pas les moyens humains et financiers de prendre en charge les enfants de façon bienveillante et humaine, comment pourront-ils prendre en charge nos politiques dans leurs EHPAD de façon bienveillante d’ici quelques années ?!

La bienveillance tant à la mode ne devrait pas être juste un joli texte écrit dans les projet d’établissement. Nous devrions pouvoir le mettre en place. Et pour cela, il est essentiel que les professionnels de la petite enfance (et/ou des EHPAD) soient respectés et traités avec bienveillance !!

Depuis 2012, j’ai connu 4 gestionnaires de crèches différents. 2 associatifs et 2 privés lucratifs.  Il n’y a pas photo!! Évidemment, il y a à revoir chez chacun mais une chose est certaine pour moi le privé lucratif n’est pas respectueux de l’enfant, sa famille et pas plus de ses professionnels.
Messieurs et mesdames les élus, par pitié ouvrez les yeux!!!!